Éviter les erreurs d’une traduction français anglais

Le 17 novembre 2020 | Doka Translations

Vous possédez un bon niveau d’anglais ? La plupart des gens qui possèdent quelques compétences de traduction français anglais pensent pouvoir traduire soi-même des CV ou une lettre de motivation. Pourtant, ce type d’exercice est très difficile. En effet, ces éléments seront lus par des natifs. Aucune erreur ne doit émaner d’une traduction français anglais. Il existe de nombreuses erreurs de traduction : faux amis, erreurs de syntaxe, mots clés non adaptés. De plus, la traduction français anglais mot à mot représente probablement un fléau. Chaque langue possède ses caractéristiques.

Ainsi, pour réaliser une traduction français anglais, il est vivement recommandé de faire appel à un traducteur natif. Dans cet article, nous vous expliquons comment éviter les erreurs lors de la traduction français anglais de vos documents. Avoir recours à une agence de traduction enlève en effet les risques d’erreur. Vous aurez ainsi la certitude d’obtenir une traduction français anglais de qualité.

Les erreurs typiques d’une traduction français anglais mal réalisée

De nombreuses erreurs peuvent être réalisées dans une traduction français anglais. Comme toute traduction, c’est le cas dans toutes les langues ! En effet, une traduction en néerlandais, en bulgare ou en slovaque peuvent toute contenir le même type d’erreur. Nous avons réalisé une liste exhaustive des erreurs fréquemment réalisés dans une traduction.

Lisez bien ces points afin d’éviter les erreurs d’une traduction français anglais :

  • Respecter le contexte de la traduction. Une phrase peut avoir une toute autre signification dans une autre langue. Lorsque vous effectuez une traduction français anglais, il faut avoir une connaissance parfaite du contexte. Quel sera la finalité du document ? Par qui sera-t-il lu ? Il est très important de choisir les bons mots pour réaliser une traduction français anglais de qualité. Faire appel à un traducteur assermenté natif est un excellent moyen d’obtenir une traduction de qualité. Il comprendra ainsi parfaitement le concept de votre texte. Il pourra réaliser une localisation beaucoup plus fiable.
  • Les erreurs de vocabulaire. On ne les présente plus ! Les fameux faux amis sont monnaie courantes dans une traduction français anglais. C’est aussi le cas de la traduction anglais français. En effet, qui n’a pas réalisé une erreur de traduction. Par exemple, le mot « cinéma » se dit « theater » en anglais. Pourtant, de nombreuses personnes utilisent le mot cinéma en anglais. Ce qui est une erreur. Le mot « library » ne signifie pas librairie (qui se dit « book shop » en anglais, il signifie en réalité « bibliothèque ». Bref, de nombreuses erreurs de traduction peuvent compromettre la qualité d’un texte. L’utilisation d’un locuteur natif fera de votre traduction français anglais une traduction qualitative.
  • Utiliser la bonne conjugaison. L’usage du bon temps est primordial pour réaliser une traduction sans erreur. L’utilisation des passés – outre le prétérit – requiert une bonne connaissance de la conjugaison. L’usage d’un traducteur natif permettra une traduction de haute qualité, parfaitement compréhensible du public cible.
  • Les anglicismes. Quel est le point commun entre « best of », « un loser », « un comeback ». Ces mots sont des anglicismes. Ils peuvent en effet être utilisés dans une traduction français anglais. Gare cependant aux faux anglicismes qui n’existent pas en anglais. Le costard appelé « smoking » ou un « planning » n’existent pas en anglais. On préfèrera appeler un planning « schedule » ou un smoking « tuxedo ».
  • Utiliser des phrases trop complexes. C’est probablement l’un des conseils les plus importants pour réaliser une traduction français anglais sans erreur. Simplifiez les phrases au maximum ! En effet, une phrase trop complexe aura plus de chance de contenir des erreurs. Si vous souhaitez effectuer vous-même la traduction, allez doit au but. Faites des phrases simples qu’il sera beaucoup plus simple de traduire sans erreur.
  • Arrêter les traductions mot à mot. Cela rejoint un peu la connaissance du contexte d’une traduction. Un document source peut contenir des expressions qui sont impossible à traduire en mot-à-mot en anglais. Ainsi, éviter d’utiliser le transcription mot-à-mot lors d’une traduction français anglais. Privilégiez alors les phrases courtes. Lorsqu’une expression se trouve dans un texte, essayer de trouver son équivalent en anglais. Par exemple, l’expression « faire d’une pierre deux coups » se traduira « to kill two birds with one stone ». Lorsque vous faites face à une expression, regardez sur internet quelle est l’expression anglaise équivalente.
  • Les sigles non traduits. C’est un problème majeur que l’on rencontre lorsque l’on essaie de traduire un CV par exemple. Il existe une multitude de sigles, d’appellations très connus dans notre pays. Cependant, leur traduction en anglais est beaucoup plus compliquée à réaliser. À titre d’exemple, les mots bac (pour dire baccalauréat), bac+3, sont complexe à traduire. Il en est de même pour tous les sigles que l’on peut rencontrer dans un document. Une agence de traduction pourrait alors facilement trouver les équivalents. Si vous souhaitez effectuer une traduction français anglais vous-même, il faudra effectuer un gros travail de recherche. Trouvez alors les équivalents et adaptez le vocabulaire spécifique le cas échéant.
Les secrets de la traduction réussie d’un CV.

Ces nombreuses erreurs de traduction français anglais sont récurrents. Ainsi, il convient de choisir le parfait interlocuteur pour assurer votre projet. Si vous souhaitez réaliser vous-même la traduction français anglais de vos documents, nous vous conseillons tout de même de choisir un linguiste pour une relecture. Il sera beaucoup plus sécurisant d’avoir un prestataire pour relire votre traduction. Vous serez ainsi sûr de n’avoir commis aucun impair. Dites-vous que, chaque jour, de nombreux CV et lettres de motivations sont envoyées. Si vos documents contiennent des erreurs, mêmes minimes, ils seront tout de suite jetés à la poubelle.

Le saviez-vous ? Il existe autant de sorte d’anglais que de pays anglophones ! Si vous maîtrisez l’anglais, êtes-vous sûrs de parler l’anglais du pays dans lequel vous envoyez votre CV ? Par exemple, si vous connaissez l’anglais et que vous souhaitez envoyer votre CV en Nouvelle Zélande. Pourtant, l’anglais néo-zélandais requiert bien des spécificités. Ainsi, si vous souhaitez réaliser une traduction français anglais, tenez compte des différents anglais. Il faudra adapter de très nombreux termes selon le pays dans lequel vous vous trouvez. La différence la plus connue est l’anglais britannique de l’anglais américain. À titre d’exemple, le mot « centre » se traduit par « center » aux États-Unis et « centre » au Royaume-Uni. Faites donc bien attention à ce problème. États-Unis, Angleterre, Australie, Nouvelle-Zélande, BVI, il existe de très nombreux pays qui ont chacun leur anglais adapté.

Réaliser une traduction français anglais de vos CV

Vous souhaitez partir vivre quelques mois à l’étranger ? Que vous souhaitiez partir en Irlande, aux États-Unis ou en Nouvelle Zélande, il faudra réaliser de nombreuses démarches administratives. Si vous souhaitez réaliser un stage ou trouver un emploi à l’étranger, il faudra alors réaliser de nombreux rendez-vous. La traduction français anglais assermentée de vos actes d’états civils sera requis. Vous pourrez alors trouver du travail et postuler à de nombreux posts.

Si vous postulez dans une entreprise étrangère, votre CV mais également votre lettre de motivation devra être traduite en anglais. Bien plus qu’une traduction, votre CV devra être impeccable. En effet, il ne devra comporter aucune erreur de traduction. Les erreurs de traduction peuvent être nombreuses comme les anglicismes mais aussi la conjugaison et la traduction mot à mot. Pour pouvoir envoyer des documents percutants aux yeux des recruteurs, vous devrez alors effacer la barrière de la langue. Pour ce faire, choisir un prestataire natif pour votre traduction français anglais est primordial.

Le traducteur natif possédera alors une véritable expérience culturelle dans la langue cible. Il pourra alors parfaitement adapter votre document cible dans la langue cible. Et ce en tenant compte des spécificités culturelles. Il pourra également adapter les sigles et les différentes appellations utilisées. Vous serez ainsi sûr d’éviter d’envoyer une traduction mot à mot à votre futur employeur.

Penser son document pour la traduction français anglais

Si vous souhaitez obtenir une traduction français anglais rapidement, nous vous conseillons de penser directement la rédaction de votre document pour la traduction. En effet, dans une langue maternelle, nous vous toujours tendance à ne pas faire attention aux différents dangers linguistiques. Et c’est normal, il s’agit de notre langue maternelle. Nous la maîtrisons ainsi parfaitement. Lorsque vous rédigez votre CV ou votre lettre de motivation, dites-vous que le document fera l’objet d’une traduction si vous souhaitez partir à l’étranger.

Dans ce cas-là, nous vous donnons quelques conseils afin de penser la rédaction de votre document pour la traduction. Il sera alors beaucoup plus facile de réaliser une traduction en anglais.

  • Employer des phrases courtes. Si vous utilisez des phrases qui sont courtes, il sera plus simple d’effectuer une traduction. En effet, l’utilisation de phrase courte réduit les chances de faire des erreurs. Comme évoqué précédemment, les phrases longues engendrent souvent des erreurs.
  • Utiliser des recommandations. La plupart des anglophones ne jurent que par les lettres de recommandations. Une lettre de recommandation est une sorte de témoignage de toutes les personnes importantes à votre parcours professionnel. Ça peut être un de vos anciens (ou actuels) supérieurs hiérarchiques, le directeur de votre entreprise. Il fera ainsi part de votre collaboration avec eux. C’est un peu comme les recommandations LinkedIn. Rajouter quelques recommandations sur votre CV accordera automatiquement l’attention des recruteurs. Dites-vous également que la plupart des français qui postulent n’incluent pas ce genre d’éléments dans leur CV. Et ce pour la simple et bonne raison que les recommandations ne font pas partis de notre culture. Cependant, l’ajout de recommandation sur vos CV en anglais vous aidera à vous immerger dans la culture anglaise.
  • Traduire les termes techniques. La plupart des français qui postulent à l’étranger ne traduisent que rarement les termes techniques. L’intitulé des diplômes doit cependant être traduit. En effet, laissez vos diplômes tels qu’elle n’a aucun intérêt. Ils seront malheureusement incompréhensibles de votre public cible. Aucun recruteur anglais ou américain ne comprendra les termes « bac + 6 » ou bien « licence en communication ». Le mot « licence » se traduit par « permis » en anglais. Imaginez cette erreur de traduction si vous envoyez votre CV à l’étranger. Ainsi, il faudra toujours trouver une équivalence à vos diplômés. Remplacez alors l’intitulé de votre diplôme par l’équivalence utilisée dans le pays cible.
  • Traduire correctement les rubriques de votre CV. Un autre détail est régulièrement oublié par les jeunes français. La traduction français anglais des intitulés des rubriques de votre CV est primordial. De nombreuses personnes se contentent d’écrire « experience ». Un anglais correct exige que l’intitulé exact soit « work experience ». La rubrique personnelle peut s’intituler « personal details ». Il est intéressant de constater que la catégorie « centre d’intérêts » est très régulièrement mal traduite. Nous vous conseillons de l’intitulé « Miscellaneous ». Vous pourrez ainsi y présenter toutes vos passions mais également les sports que vous pratiquez et vos loisirs. Faites cependant bien attention, ce type d’informations est très peu utilisé dans les CV des pays Anglais. Alors que cela fait partie de la culture du CV en France.
  • Une expérience professionnelle cohérente.

Vous trouverez ici quelques conseils pour traduire votre CV.

Pourquoi éviter les erreurs de traduction dans votre CV ?

Il serait très défavorable de réaliser une erreur de traduction français anglais dans votre CV. Surtout si vous êtes censé maîtriser cette langue. Imaginez que vous indiquez dans votre CV maîtriser l’anglais…et que de grosses erreurs apparaissent dans votre CV. Cela reflètera une attitude peu professionnelle et surtout un cruel manque de certification. Votre CV ne sera pas retenu. Il ainsi très important de faire réaliser la traduction français anglais de son CV, même si vous maîtrisez l’anglais ! Cet élément est beaucoup trop important pour être pris à la légère et contenir des erreurs.

Le saviez-vous ? L’utilisation de la photo sur le CV n’est absolument requise dans tous les pays. Si en France ou en Angleterre, la photo sur le CV est appréciée, leur utilisation est absolument inutile aux États-Unis. Si vous joignez une photo sur votre CV pour postuler aux États-Unis, il est très probable que l’on vous ri au nez. En effet, cela ne fait absolument pas parti de la culture de ce pays. Il sera également inutile d’y renseigner votre date de naissance ou votre situation personnelle. Aux États-Unis, on prend un CV comme un profil Linkedin. Dans la rubrique de vos informations personnelles, renseignez simplement votre nom, prénom, adresse, votre adresse e-mail et votre téléphone.

Réaliser une traduction de mes diplômes pour des démarches administratives

Pour accompagner votre CV et vos lettres de motivations, il peut vous être demander une traduction français anglais de vos diplômes. Cette étape est par exemple importante si vous souhaitez étudier à l’étranger. Elle pourra également vous être demandée lors de la réalisation de différentes démarches administratives à l’étranger. Pour ce faire, vous devrez alors réaliser une traduction assermentée de diplômes.

La traduction assermentée est une traduction réalisée par un traducteur agréé. Le traducteur agréé aura été préalablement choisi et aura prêté serment devant une Cour d’Appel. La traduction assermentée, quant à elle, consiste à traduire votre document. Le traducteur assermenté devra également l’authentifier dans la langue cible. En effet, il devra y apposer la mention « traduction conforme à l’originale ». Le demandeur de la traduction saura alors que la traduction correspond à la réalité du document source. Il pourra alors tenir compte de cela dans la prise en compte et la réalisation des démarches.

Cette traduction exigée est souvent pénible à produire. En effet, elle ralentie considérablement la vitesse de vos démarches. Malheureusement, c’est une étape obligatoire. Vous pouvez par exemple avoir besoin de la traduction assermentée de vos diplômes pour postuler dans certains emplois. Cela est également demandé lorsque vous souhaitez étudier à l’étranger : en Angleterre par exemple. Enfin, certaines professions réglementées comme médecin et avocat, exigent la traduction de vos diplômes si vous envisagez de travailler à l’étranger.

Réaliser une bonne traduction de votre lettre de motivation

La lettre de motivation est un élément essentiel lorsque vous souhaitez postuler à l’étranger. Plus personnel que le CV, il aidera l’employeur à savoir qui vous êtes et à comprendre vos ambitions. Oubliez tout de suite la traduction automatique de votre lettre de motivation. En effet, la lettre de motivation requiert un style qui lui est propre. Un style qui vous correspond et qui aidera le recruteur à vous identifier. L’usage de la traduction automatique enlèverait tout le style de votre lettre. En effet, la traduction français anglais sera réalisée par un robot ! De plus, la traduction automatique de votre lettre de motivation engendrerait de nombreuses fautes. Qu’il s’agisse de petite faute ou des erreurs plus grave comme la syntaxe. La traduction automatique est en effet prohibée lorsque vous traduisez des documents très importants.

Même si vous possédez de solides compétences en anglais, écrire une lettre de motivation percutante en anglais n’est pas donné à tout le monde. D’où l’importance de faire appel à un traducteur professionnel qui réalisera une traduction irréprochable avec beaucoup de style.

En anglais, la « Cover letter » (traduire littéralement lettre jointe au CV) est important. En plus d’une argumentation justifiant votre appétence pour l’emploi, il convient de faire attention à d’autres éléments. Par exemple, les formules de politesse sont très importantes. Vous devrez respecter à la lettre les formules de politesse. Choisissez également des formules qui sont parlés dans votre pays cible. En effet, les formules de politesse sont différentes si vous postulez au Royaume-Uni ou aux États-Unis.

Votre lettre de motivation en anglais devra convaincre le recruteur. Il faut que vous donniez envie, que vous dégagiez l’image d’un candidat idéal. Vous pourrez alors développer les compétences évoquées dans votre CV. Étirez ces compétences pour aller sur le terrain du personnel. Le recruteur verra rapidement si votre dossier l’intéresse. Ainsi, la traduction français anglais de votre lettre de motivation par un professionnel est de rigueur. La traduction français anglais fera de votre lettre de motivation une lettre parfaitement adapté au pays cible. Et ce parfaitement adapté aux spécificités culturelles du pays ciblé.

Faire appel à une agence de traduction pour la traduction français anglais de votre CV et lettre de motivation

Les traductions réalisées à la va vite ne sont absolument pas qualitatives. Si vous êtes doté de compétences en anglais, ne prenez pas cette tâche à la légère. La moindre faute aurait un effet indésirable sur votre candidature. Quant à la traduction automatique, elle ne prend pas du tout en compte les spécificités de la traduction humaine. Pourtant, une lettre de motivation requiert la transcription du style. Aussi, un CV doit prendre en compte différentes adaptations à la culture cible. Par exemple, vos diplômes doivent être traduits. Ils devront en effet être adaptés aux diplômes du pays cible. Dans le cas contraire, l’employeur de comprendra pas la nature de vos diplômes. Il pensera ainsi que vous ne possédez pas les diplômes requis pour accéder au poste envisagé. Un CV et une motivation doivent être traduits en anglais dans les règles de l’art.

Le recours à une agence de traduction vous permet d’assurer une traduction français anglais de qualité. Le traducteur natif connaîtra parfaitement les enjeux de la traduction du CV et de votre lettre de motivation. Il pourra être fidèle au texte d’origine et adapter le cas échéant.

Le saviez-vous ? La localisation de votre CV est importante. Mais au fait, savez-vous ce qu’est la localisation ? Il s’agit en réalité d’une traduction plus poussée. La traduction d’un CV n’est pas une simple traduction. Il ne consiste pas seulement d’effectuer une simple traduction français anglais. En effet, la traduction devra faire l’objet d’une traduction à la culture cible. Les photos seront par exemple enlevées du CV. De même, les diplômes seront adaptés aux diplômes anglais. La localisation, c’est l’adaptation de votre traduction pour le public cible. C’est très important car le lecteur aura l’impression de lire une traduction dans sa langue maternelle. Une agence de traduction assermentée est un excellent choix pour traduire votre CV. Il en est de même pour la traduction français anglais de votre lettre de motivation.

Pour conclure

Les pièges de la traduction français anglais sont nombreux. Afin de les éviter, il est conseiller de faire appel à une agence de traduction spécialisée. Dans le cas contraire, faites appel à un traducteur freelance pour effectuer une relecture. Nous vous conseillons d’effectuer vous-même la traduction de votre CV et lettre de motivation. Si tel est le cas, respectez les anglicismes, les faux amis, la syntaxe mais aussi la conjugaison.

Faites appel à une agence de traduction. Ils effectueront la traduction français anglais de votre CV et lettre de motivation. Vous pourrez ainsi obtenir un rendu de très haute qualité. Vos documents auront alors un poids conséquent auprès de votre employeur et vos interlocuteurs. Optimisez alors vos chances de trouver un emploi à l’étranger ou d’aller étudier dans le pays de vos rêves.

Qui peut réaliser la traduction français anglais de mon CV ?

Nous vous conseillons de choisir un traducteur natif et diplômé afin d’effectuer la traduction français anglais de votre CV. Une agence de traduction permettra d’obtenir une traduction qualitative dans un temps record. Vous bénéficierez également d’un service de localisation.
En savoir plus ici

Combien coûte la traduction assermentée de mes diplômes ?

Le coût de la traduction assermentée dépend de nombreux facteurs. Dans cet article, nous vous expliquons comment est calculer le prix d’une traduction assermentée.
En savoir plus

Pourquoi la traduction français anglais est indispensable pour étudier à l’étranger ?

De très nombreux jeunes veulent aller étudier à l’étranger. Ils peuvent également prendre une année sabbatique et trouver un travail. Dans ce cas, la traduction français anglais de votre CV et lettre de motivation est primordial ! Nous vous expliquons pourquoi c’est indispensable !
En savoir plus

Les secrets d’un road trip réussi

Vous souhaitez voyager à l’étranger ? Si cela est un véritable plaisir, il faut cependant faire preuve d’organisation. Nous listons les différentes démarches administratives que vous devrez réaliser si vous souhaitez partir étudier ou découvrir des pays à l’étranger.
En savoir plus

Vous pourriez être intéressé par…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *